René Richer

Architecte incomparable

                                                                                                                             

La Société du patrimoine religieux a fait une recherche exhaustive des réalisations de l’architecte maskoutain Gaston René Richer (1887-1963). Bien qu’il ait laissé une œuvre importante intégrée dans le paysage maskoutain, G. René Richer est peu connu du grand public. Nous lui devons entre autres les ailes latérales et la chapelle du Séminaire de Saint-Hyacinthe, la maison mère des Sœurs de Sainte-Marthe, celle des Sœurs de Saint-Joseph, l’église Sacré-Cœur, la porte des Maires, l’Hôpital Saint-Charles, l’Hôtel-Dieu et bien d'autres lieux municipaux, scolaires, religieux et privés.

La recherche de la Société nous fait découvrir une page importante de l’histoire du Québec et de son architecture. La monographie de René Richer publiée chez l’éditeur GID en en vente dans les librairies du Québec et à la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe.

Découvrez son œuvre lors d’une excursion-concert !

  a