Histoire du Séminaire de Saint-Hyacinthe


La fondation du Séminaire de Saint-Hyacinthe est l’œuvre d’un homme fort préoccupé par le manque d’école dans sa vaste paroisse.

Messire Antoine Girouard, curé de Saint-Hyacinthe depuis septembre 1805, met l’héritage de ses parents au service de la fondation d’un collège pour garçons. Onze écoliers inaugurent leur classe de latin dans une maison au centre-ville, construite par Messire Antoine Girouard, le onze septembre 1811.  Ils occupent le quadrilatère de l’actuel emplacement de l’évêché et de la cathédrale.

 

 
Archives SPRS
 


De 1811 à 1840, le Séminaire prospère et devient une grande institution, remplie d’élèves, enrichie de livres, et d’appareils scientifiques. En 1844-45, la décision de déménager et de construire sur un nouveau terrain donné par monsieur Cadoret, en dehors du centre-ville, s’impose, mais non sans regrets. L’attachement à la vieille maison est grand pour les villageois, les enseignants et les élèves.

 

 

Archives CHSH
 


 Pierre-Louis Morin, architecte français, s’inspire du Séminaire de Bourges pour tracer les plans du nouveau Collège. Les travaux commencés pendant l’hiver 1849-50 s’achèvent en 1853. C’est une magnifique bâtisse par la grandeur et la justesse de ses proportions.

 

 

 

 
 

Archives CHSH
  a